Cette semaine, Marco Martins se rappelle à nous avec Saint Georges, drame discrètement poignant sur fond de crise portugaise.

Actualité Ciné

Archives

Sorties de la semaine

Les 10 conseils de la rédaction

Le Couteau dans l’eau "Le Couteau dans l’eau", c’est la mise en scène de ce que l’on a parfois appelé la "rivalité mimétique" : je désire parce que tu désires, tu désires d’autant plus, nous devenons rivaux et bientôt ennemis – rare est l’objet désiré qui se donne à l’un comme à l’autre. réalisé par Roman Polanski
Répulsion Tout le film pourrait se voir comme s'il était lui-même l'œil de Carol : ses perceptions sont les nôtres, son voyage hallucinatoire est le nôtre et nous souffrons, comme elle, de la porosité entre la réalité et l'imaginaire. réalisé par Roman Polanski
Saint Georges Sur un modeste dispositif, ce drame aux accents de film noir touche par sa façon de s'approcher de la dureté, de chercher ses failles pour mieux y faire entrer l'émotion. réalisé par Marco Martins
Les Moissons du ciel Terrence Malick, et ses chefs opérateurs Almendros et Wexler, signent avec "Days of Heaven" une ode aux ravages de la passion, une épopée calme et tranquille, presque placide, alors que sous les océans dorés de ces moissons éternelles couve l’ardente blessure qui mène de l’amour à la douleur, pour autant que l’un puisse être séparé de l’autre. réalisé par Terrence Malick
Cinéma mon amour "Cinéma, mon amour" ne se défend pas d'être un brin élégiaque : le spectateur est sommé d'épouser sa cause, et le fait sans déplaisir. Pour Viktor Erice en effet, "le cinéma est un droit social". Et nous n'allons tout de même pas le contredire. réalisé par Alexandru Belc
Sandra "Sandra" trouve parfaitement sa place dans la filmographie de Visconti : des ruines peut naître le renouveau (qu’il soit politique, social ou individuel), ce qui suppose implacablement l’anéantissement du passé. réalisé par Luchino Visconti
I Am Not Your Negro La pensée de Baldwin, reconstruite par le montage de Peck, se veut organique et totale : en examinant la condition mais aussi la production de l'homme noir dans une Amérique blanche, elle finit par investir chacune des facettes de l'existence du pays, sa culture et sa responsabilité dans son ensemble par rapport au sort de cette minorité (et des autres). réalisé par Raoul Peck
Sayônara La simple présence parlante à l’écran d’une véritable gynoïde suffirait à en captiver plus d’un-e, mais Fukada, loin d’en faire une facilité, déploie une myriade de problématiques dont cette figure est le centre. réalisé par Kôji Fukada
Mulholland Drive "Mulholland Drive" nous conduit sur des routes complexes faites pour nous ramener au départ, tout en nous montrant l’arrivée terminale, celle qui détruit les corps, et tout cela par l’opération d’une technique de cinéma rarement égalée et d’un raffinement pervers. réalisé par David Lynch
Vivre vite Le film, qui a rencontré un vif succès en Espagne à sa sortie, tire sa singularité de ce curieux mélange entre la dénonciation brutale d'un environnement dégradé, sali, détruit par la modernité et un regard à la fois lucide et indulgent sur une jeunesse qui n'est animée par aucun idéal autre que l'appât du gain, une « liberté » rebelle et nouvelle et le rêve de confort. réalisé par Carlos Saura

News