Accueil > Actualité ciné > News > Berlinale : l’Ours d’or pour "Fuocoammare" de Gianfranco Rosi dimanche 21 février 2016 10:31

News Berlinale : l'Ours d'or pour "Fuocoammare" de Gianfranco Rosi

Le jury de la 66e Berlinale a remis hier soir l’Ours d’or à Fuocoammare, de Gianfranco Rosi, favori de la presse et du public.

Les organisateurs avaient dédié ce Festival du film de Berlin aux migrants, contraints de fuir leur pays. Un thème fort qui a été récompensé par Meryl Streep et son jury : Fuocoammare (« la mer en flammes ») a été tourné sur l’île italienne de Lampedusa confrontée à l’afflux quotidien de migrants. Le réalisateur filme ces hommes et ces femmes, traversant la Méditerranée au péril de leur vie, à travers le regard des habitants de l’île, désemparés. À la remise du prix, Gianfranco Rosi a déclaré : « J’espère que ce film va pouvoir contribuer à faire comprendre qu’il n’est pas normal que des gens meurent en venant chez nous. » D’autres films sur le même sujet (migration, accueil des réfugiés) étaient présentés cette année à la Berlinale.
L’Ours d’argent revient à un autre documentaire : Hele sa Hiwagang Hapis (« Une berceuse pour le mystère de la douleur ») de Lav Diaz. Ce film en noir et blanc, d’une durée exceptionnelle de huit heures, retrace la révolte des Philippines contre l’oppression espagnole.

Les Français récompensés

Le cinéma français a brillé hier soir avec l’Ours d’argent du meilleur réalisateur remis à Mia Hansen-Løve pour L’Avenir. Ce cinquième long métrage raconte la vie d’une professeure de philosophie, interprétée par Isabelle Huppert, qui goûte à la liberté lorsque son mari la quitte pour une autre. Ce prix met fin à une longue période de disette pour les cinéastes français à Berlin. Même si la prestation d’Isabelle Huppert a largement été saluée, le prix d’interprétation féminine revient à la Danoise Trine Dyrhom dans Kollektievet (La Communauté), de Thomas Vinterberg. L’actrice, déjà présente dans Festen et Royal Affair, joue une femme trompée, alors qu’elle vit au sein d’une communauté danoise un peu particulière, dans les années 1970.

Inhebbek Hedi, sur la récente révolution tunisienne, a été doublement récompensé avec le prix du premier film pour Mohamed ben Attia et le prix d’interprétation masculine pour le jeune acteur Majd Mastoura. Le prix du Jury revient à Mort à Sarajevo, du Bosnien Danis Tanović, adapté de la pièce Hôtel Europa, de Bernard-Henri Lévy.

Palmarès complet :

  • Ours d’Or : Fuocoammare de l’Italien Gianfranco Rosi
  • Grand prix du jury : Mort à Sarajevo de Danis Tanović
  • Prix Alfred Bauer (Ours d’argent) : Hele sa Hiwagang Hapis de Lav Diaz
  • Ours d’argent pour la mise en scène : Mia Hansen-Løve pour L’Avenir
  • Meilleur scénario : Zjednoczone Stany Milosci de Tomasz Wasilewski
  • Prix d’interprétation masculine : Majd Mastoura dans le film tunisien Inhebbek Hedi
  • Prix d’interprétation féminine : Tryne Dyrholm dans Kollektivet de Thomas Vinterberg
  • Ours d’argent pour la contribution artistique : Mark Lee Ping-bin pour Crosscurrent
  • Trophée du Premier film : Mohamed ben Attia pour Inhebbek Hedi
  • Ours d’or du meilleur court-métrage : Balada de um Batraquio de Leonor Teles
Annonces