Accueil > Actualité ciné > News > La sélection du 7ème Festival International du Film de La Roche-sur-Yon (...) vendredi 16 septembre 2016 14:26

News La sélection du 7ème Festival International du Film de La Roche-sur-Yon dévoilée

Pour sa troisième édition en tant que directeur artistique, Paolo Moretti a annoncé cette semaine la programmation du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon qui se tiendra du 10 au 16 octobre prochain. Trois sélections embrassent une compétition qui cherche à mettre en avant les formes hybrides, mêlant fiction et documentaire, courts et longs métrages.

Dans une compétition internationale resserrée autour de quelques films concourra notamment Une vie de Stéphane Brizé. L’an dernier, c’est Bella e Perduta de Pietro Marcello, déambulation poétique d’un buffle et d’un Polichinelle dans une Italie décrépite et mafieuse, qui avait emporté le Grand Prix doté d’une aide à la distribution.
La section « Nouvelles Vagues », elle, se consacre à l’exploration des marges formelles. On y découvrira en particulier Kate Plays Christine, documentaire de Robert Green. Le monteur des derniers films d’Alex Ross Perry suit l’actrice Kate Lyn Sheil dans la préparation d’un rôle vampirique. Enfin, pour la seconde année, c’est un jury de lycéens qui décernera le prix de la section « Trajectoires ». Parmi ses six films, Brothers, avatar documentaire du Boyhood de Richard Linklater suit l’enfance norvégienne de deux frères filmés par leur mère.

En séances spéciales, on pourra voir Gulîstan, terre des roses, de l’Allemande Zaynê Akyol, troublante plongée dans le quotidien de combattantes du PKK exilées dans les montagnes pour mener une lutte armée contre l’État islamique. Ou encore le très attendu nouveau film de João Pedro Rodrigues, élu meilleur réalisateur cet été à Locarno. L’Ornithologue suit le pèlerinage païen de Paul Hamy au cœur de la forêt espagnole et de ses rites mystérieux. Fidèle à sa réputation de cinéaste cruel et misanthrope, Todd Solondz fait traverser quelques foyers américains par un Teckel flegmatique qui sème derrière ses pattes des pensées morbides. Hanté par le deuil, Sarah Winchester, opéra fantôme l’est aussi. Présenté lors de la dernière édition du FID quelques semaines avant la sortie de Nocturama, ce court métrage de Bertrand Bonello met en scène la veuve de l’inventeur de la mythique carabine dans un Opéra de Paris peuplé uniquement de spectres.

Mais c’est surtout Certain Women que l’on attend avec une immense impatience, dans lequel Kelly Reichardt entrecroise le destin de trois femmes, Laura Dern, Michelle Williams et Kristen Stewart dans le Montana.

Annonces