Skyline

Il y a, comme ça, des symbioses entre certains cinéastes et soi. Certains sont transportés par Douglas Sirk, d’autres par Lars von Trier, Terry Gilliam ou (tout arrive) Guy Ritchie. En ce qui concerne votre serviteur, depuis une improbable séance d’Aliens vs Predator : Requiem, c’est le cas avec les frères Strause. Ce qui va conduire à une critique plutôt positive de Skyline, leur dernière... œuvre, avec toute la mauvaise foi du monde. Et il en faut, pour dire du bien de ce film, croyez-moi. Il y a (...)