Accueil > Actualité ciné > News > Palmarès du FIDMarseille 2014 mardi 8 juillet 2014 11:50

News Palmarès du FIDMarseille 2014

Le Festival international de cinéma de Marseille s’est tenu du 1er au 7 juillet. Avec une programmation de 130 films, le FIDMarseille a littéralement investi la cité phocéenne pendant une semaine : les films ont été projetés dans des cinémas, des théâtres, en plein air, mais également dans des galeries, des amphis, voire des bibliothèques.

La Compétition internationale, sous la présidence du cinéaste Wang Bing, a couronné le portrait contemporain forcément amer de la Syrie co-signé par le journaliste (et fils du dernier président élu de Syrie) Mohammed Ali el-Atassi, et par le jeune cinéaste Ziad Homsi, Our Terrible Country. Ming of Harlem – Twenty Stories in the Air de Phillip Warnell, récompensé par le prix international Georges de Beauregard, se penche sur l’incroyable histoire d’un appartement de Harlem qui a réuni Antoine Yates, Ming et Al, Ming étant un tigre et Al un alligator.

Le grand vainqueur de la compétition française est Ce qu’il reste de la folie de Joris Lachaise, lauréat du grand prix de la compétition française. Le film suit les pas du cinéaste et écrivain Khady Sylla (venu présenter Une fenêtre ouverte au FIDMarseille en 2005), dans l’hôpital psychiatrique de la banlieue de Dakar. Avec Trois Contes de Borgès, Maxime Martinot adapte l’écrivain argentin : ses trois histoires L’Autre, Le Disque et Le Livre de sable s’entremêlent avec des citations et des extraits de conférences de l’auteur. Le film a été récompensé par le prix national Georges de Beauregard, ainsi que par le prix Institut français de la critique en ligne. Yximallo de Tadhg O’Sullivan et Feargal Ward suit les pas du musicien et marginal Naofumi Yximalloo Ishimaru, et se voit couronné par le prix du premier film.

Nathalie Nambot et Maki Berchache tente de dresser un état des lieux des déplacements des peuples et des individus singuliers avec Brûle la mer : à eux le prix des rencontres cinématographiques de Cerbère-Portbou. Enfin, le prix du groupement national des cinémas de recherche distingue Before We Go de Jorge León, et son trio de protagonistes en fin de vie qui rencontrent des artistes : chorégraphes, acteurs, et musiciens.

Annonces