Après Saudade, Katsuya Tomita confirme son talent d’arpenteur d’histoires d’expatriations avec le fascinant Bangkok Nites.

Actualité Ciné

Archives

Sorties de la semaine

Les 10 conseils de la rédaction

Le Musée des merveilles
Le Musée des merveilles Todd Haynes n’entend en rien se départir de sa fascination, confinant souvent à un fétichisme délirant, pour les maisons de poupées. réalisé par Todd Haynes
Le Coureur
Le Coureur De ce film d'une grande inventivité formelle, on retiendra surtout le superbe visage changeant du jeune acteur Madjid Niroumand qui, des rires aux larmes en passant par la dureté de celui qui est dans la survie, offre une superbe allégorie du défi de l'homme sensible face au monde. réalisé par Amir Naderi
Bangkok Nites
Bangkok Nites Comme "Saudade", "Bangkok Nites" suit des pistes en restant à l'affût des bifurcations et des possibilités de s'enrichir. réalisé par Katsuya Tomita
Faire la parole
Faire la parole "Faire la parole" peut ainsi s’appréhender comme l’aboutissement de préoccupations originelles, profondes, d’Eugène Green, et la documentation de la langue basque, l’une des plus anciennes d’Europe, le creuset idéal, presque d’ordre généalogique, d’une réflexion touchant à la parole chez le réalisateur, permettant en retour d’appréhender son cinéma. réalisé par Eugène Green
Médée
Médée Cette production filmique vient en effet poser les derniers jalons d’un véritable retour à l’Antiquité de la part de Pasolini. réalisé par Pier Paolo Pasolini
Wallace & Gromit : Cœurs à modeler
Wallace & Gromit : Cœurs à modeler En même temps qu'elles restent fidèles à l'univers Aardman et à ses caractéristiques, ces nouvelles aventures semblent vouloir élargir le champ des possibles d'un point de vue plastique. réalisé par Nick Park
Manon
Manon Un film d’une grande vivacité et d’une profonde expressivité, qui construit un discours amoureux et sexuel d’une franchise inhabituelle dans le cinéma de l’époque. réalisé par Henri-Georges Clouzot
Quai des Orfèvres
Quai des Orfèvres Souvent dépeint (voire caricaturé) comme un cinéaste de l’enfermement fasciné par les lieux clos, Henri-Georges Clouzot se révèle avant tout dans Quai des Orfèvres, film où tout circule en permanence, comme un merveilleux orchestrateur de mouvements, d’affects et d’énergies. réalisé par Henri-Georges Clouzot
We Blew It
We Blew It Mélancolique plutôt que nostalgique, car hanté par le sentiment d’une perte irrémédiable, We Blew It poursuit en vain le moment contre-culturel, qui suscite ici une prodigieuse variété d’opinions. réalisé par Jean-Baptiste Thoret
Le Salaire de la peur
Le Salaire de la peur Le Salaire de la peur se distingue en cela des autres films du metteur en scène : pourvu d’une mise en place longue d’une heure, le film prend le temps de préparer une expédition qui porte en elle une logique d’avancée, à l’opposé de la fixité des dispositifs aux accents théâtraux qu’affectionnent d’ordinaire le réalisateur. réalisé par Henri-Georges Clouzot

News