Jia Zhang-ke

Jia Zhang-ke

De la rue de "Xiao Wu" aux grands espaces des "Éternels", comment le cinéma de Jia Zhang-ke s'est-il ouvert face à la menace de l'emprisonnement ?

  1. Le composite selon Jia Zhang-ke

    par

    AnalyseCommençons par la fin. Le dernier film de Jia Zhang-ke, Les Éternels, se referme sur un composite numérique constitué d’un amas de pixels. On y voit Qiao (Zhao Tao), adossée contre un mur après avoir... Lire la suite »

  2. Les Éternels

    par

    CritiqueL’une des premières scènes des Éternels voit Qiao (Zhao Tao) parcourir une salle de spectacle jusqu’à un cercle de jeu, où elle retrouve son compagnon Bin. Ce dernier, parrain de la pègre locale, traverse souverainement... Lire la suite »

  3. Xiao Wu, artisan pickpocket

    par

    AnalyseLe premier film de Jia Zhang-ke débute par l’arrivée en ville du pickpocket Xiao Wu, qui se considère lui-même comme un « artisan » qui « travaille de ses mains » (c’est ainsi qu’il se décrit à Mei Mei,... Lire la suite »

Autres dossiers