tags Quinzaine des Réalisateurs, Juris Kursietis, Festival de Cannes 2019,