Bande de filles

Instinct grégaire Bande de filles : l’acception grégaire du titre du troisième long métrage de Céline Sciamma pourra plonger le spectateur dans l’effet déceptif qui caractérise son scénario. Rejetant une vie familiale difficile et violente et un avenir scolaire condamné à la filière technique, Mariem rejoint un gang de trois filles, emmené par Lady. Utopie de courte durée, la vie de groupe permettra à (...)

lire la suite

Of Men and War – Des hommes et de la guerre

Of Men and War

Le projet est fort : pendant cinq ans, Laurent Bécue-Renard a filmé douze soldats de retour d’Afghanistan brisés par l’horreur de la guerre, à la fois dans le cadre de thérapies de groupe - où les hommes échangent leurs douloureux souvenirs -, et au sein de leurs familles. Le film entreprend ainsi de sonder l’indicible fracture de ces ex-combattants autant qu’il accompagne leur tumultueuse (...)

lire la suite

Gone Girl

Qui aurait pu imaginer que le motif du café, pourtant omniprésent dans la filmographie excitée de Fincher, révèlerait un jour les soubassements caustiques de son cinéma ? Véritable virus, il n’est pas une scène où l’inspectrice chargée d’enquêter sur la disparition de la Gone Girl ne porte un gobelet à la main. Starbucks, Dunkin Donuts et autres marques déposées défilent ainsi dans un carrousel de brand (...)

lire la suite

Le Paradis

Ce nouveau film d’Alain Cavalier ne prend pas de détour pour faire appel à une dimension religieuse ; pour un film avec un tel titre, deux textes ne sont pas de trop, c’est ce que l’on propose. Ces articles élogieux approchent d’une manière assez contrastée la question du singulier mysticisme et de l’étrange sacré façon Alain Cavalier : de là-haut ou d’ici-bas ? SACRÉ PROFANE, par Arnaud Hée Le cinéma (...)

lire la suite

National Gallery

Au cœur du film, le commissaire d’une exposition temporaire dédiée à Leonard de Vinci évoque son travail devant la caméra d’un journaliste. Avec malice, l’objectif de Wiseman zoome sur le visage de l’interviewé et semble, en creux, lui enlever les mots de la bouche : « Quand on commence à préparer une exposition, on réfléchit à ce que sera son récit d’ensemble. Mais chaque image est traitée (...)

lire la suite

Podcast #07 : Sin City 2, Mange tes morts, Saint (...)

Au programme de ce podcast de rentrée : Sin City : J’ai tué pour elle de Robert Rodriguez et Frank Miller : Mange tes morts de Jean-Charles Hue ; Saint Laurent de Bertrand Bonello ; « I put a spell on you » de Screamin’ Jay Hawkins, extrait de la B.O. de Saint Laurent, pour se quitter en musique. L’émission est animée par Théo Ribeton. Pour la discussion, deux rédacteurs de Critikat : Louis Blanchot, (...)

lire la suite

Sorties de la semaine

  • critique du film Balade entre les tombes
  • critique du film Bande de filles
  • critique du film Geronimo
  • critique du film Hautes-Terres
  • critique du film Le Labyrinthe
  • critique du film Le Sel de la terre
  • critique du film Les Boxtrolls
  • critique du film Lili Rose
  • critique du film Lilting
  • critique du film Magic in the Moonlight
  • critique du film Ninja Turtles
  • critique du film Of Men and War – Des hommes et de la guerre
  • critique du film Samba
  • critique du film Seuls sont les indomptés
  • critique du film The Go-Go Boys
  • critique du film White Bird