Le « Shark Movie »

À chaque saison son sous-genre. Si la rom com brille de tous ses feux à la Saint-Valentin et que le mois des listes de noël sied comme un gant à Star Wars et ses produits dérivés, quoi de mieux que le shark movie à l’heure de la météo des plages et des bikinis ? Depuis le succès historique des Dents de la mer (1975), dont la petite musique résonne chez tous les baigneurs dès que leurs pieds ne touchent (...)

lire la suite

Rester vertical

Attendu au tournant, Alain Guiraudie l’était très certainement après l’unanimité critique et le succès public qui accueillirent L’Inconnu du lac. Ceux qui, comme nous, le suivaient avec passion depuis ses courts métrages produits par le GREC voyaient dans le film présenté à Un Certain Regard en 2013 la parfaite actualisation de tout ce que son œuvre passé contenait de spiritualité du dialogue, sensualité (...)

lire la suite

Oliver Laxe

Oliver Laxe, la trentaine, est un grand gaillard ténébreux, au regard doux et rêveur. Son second long métrage, Mimosas, a conquis le public de la Semaine de la Critique à Cannes, et s’apprête à sortir dans les salles françaises. La barbe longue et désordonnée, l’espagnol installé au Maroc depuis dix ans parle librement de soufisme, de syncrétisme culturel, des rigueurs de l’Atlas, de Kaneto Shinô et de (...)

lire la suite

Toni Erdmann

Ines, consultante allemande expatriée en Roumanie, reçoit la visite impromptue de son farfelu de père, Winfried. Par oisiveté, amour paternel ou esprit de contradiction, celui-ci s’acharne à la détourner de son sérieux monacal en s’introduisant dans son environnement professionnel sous les traits disgracieux et dentus du personnage qu’il s’est inventé, Toni Erdmann. Le troisième film de Maren Ade (...)

lire la suite

La Ligne rouge

The Thin Red Line

C’est par un film de guerre, genre auquel il ne s’était pas essayé dans ses deux précédents opus, La Balade sauvage et Les Moissons du ciel, que Malick signe en 1998 son retour à la réalisation après une absence de vingt ans. Inspiré du roman homonyme de James Jones, La Ligne rouge a pour objet la bataille de Guadalcanal, où les Américains firent face aux Japonais, et plus spécifiquement les tribulations (...)

lire la suite

Entretien : Alain Guiraudie

Après le lieu unique de L’Inconnu du lac, Alain Guiraudie retrouve avec Rester vertical un héros irrésolu pris dans un récit vagabond fait de fausses pistes, de raccourcis et de demi-tours plus proche de ses films précédents. Rencontré deux jours après la projection du film, il évoque l’angoisse transmise à son héros, de voir disparaître le désir. Léo, le personnage principal de Rester vertical, est un (...)

lire la suite

Sorties de la semaine

  • critique du film Dans le noir
  • critique du film Exotica, Erotica, Etc.
  • critique du film Hôtel Singapura
  • critique du film Les hommes préfèrent les blondes
  • critique du film Mimosas, la voie de l'Atlas
  • critique du film Rester vertical