Haute Pègre

Rendez-vous le jeudi 25 septembre à 20h30 au cinéma Les 3 Luxembourg. Le ciné-club de Critikat y fera sa rentrée avec l’un des chefs d’œuvre d’Ernst Lubitsch, Haute Pègre. Gagnez des places pour assister à cette séance !

lire la suite

Monsieur Klein

En pleine Occupation, Robert Klein, marchand d’art de son état, rachète à bas prix des tableaux de maîtres à des Juifs qui tentent de fuir le territoire. Vivant dans le luxe de ceux qui ne s’inquiètent pas de la situation politique, il découvre un matin sur le pas de sa porte un journal d’informations destinés aux marqués de l’étoile jaune : Robert Klein se découvre un homonyme qui semble vouloir troubler (...)

lire la suite

Mange tes morts – tu ne diras point

Le film s’ouvre sur une scène primitive. Au milieu d’un champ de betteraves en jachère, deux boutonneux armés d’une carabine à plombs chassent le lapin, à cheval sur une moto cross. Tels deux Cheyennes sur un pur-sang, ce tableau inscrit d’emblée les personnages et leurs objets à l’horizon des mythes, non loin du western, aux confins d’une Oise peuplée de desperados, de prêcheurs, de bécanes et de (...)

lire la suite

Jean-Charles Hue

à l’occasion de la sortie du film « Mange tes morts – tu ne diras point »

Récipiendaire du prix Jean Vigo, Mange tes morts – tu ne diras point entérine avec brio les promesses entrevues il y a quatre ans dans La BM du Seigneur. Le film télescopait déjà Rouch et John Ford au cœur de la communauté yéniche, entre les champs de betteraves et les cités dortoirs de l’Oise, posant les fondements d’un cinéma brut, mêlant fiction et ethnographie. Dégaine de contrebandier et cigare aux (...)

lire la suite

P’tit Quinquin

À la sortie de l’église, le lieutenant Carpentier vient chercher le commandant Van der Weyden, en voiture… sur deux roues. Cette scène du P’tit Quinquin est totalement incongrue, l’effet du gag désopilant. Avec sa dernière réalisation, Bruno Dumont progresse sur le territoire du cinéma français comme ce flic : en équilibre. Ça sort de nulle part, ça semble toujours prêt à se casser la gueule, ça avance (...)

lire la suite

Triomphe d’un cinéma pour myopes

bilan de la 71e Mostra de Venise

Le meilleur d’un festival n’est jamais pour la fin – les palmarès, c’est bien connu, on n’en est jamais content. Et la soixante-et-onzième Mostra de Venise nous a donné trop peu de raisons de changer d’humeur. On ne s’attardera pas sur les sélections, ni plus ni moins décevantes qu’à d’autres éditions, et où on relèvera seulement ce qu’on savait déjà avant de venir : la raréfaction des films américains, (...)

lire la suite

Sorties de la semaine

  • critique du film 3 Cœurs
  • critique du film Bon rétablissement !
  • critique du film La Chienne
  • critique du film La Paz
  • critique du film Le Carnaval de la petite taupe
  • critique du film Le Secret derrière la porte
  • critique du film Mademoiselle Julie
  • critique du film Mange tes morts – tu ne diras point
  • critique du film Pride
  • critique du film Shirley : Visions of Reality
  • critique du film Sin City : J'ai tué pour elle
  • critique du film Tout est faux
  • critique du film Un homme très recherché