Citizenfour

Citizenfour n’est pas un documentaire sur la NSA, pas un documentaire sur Edward Snowden, mais plutôt le témoignage d’une journaliste et réalisatrice sur la liberté d’expression. Si Laura Poitras a réalisé Citizenfour, c’est d’abord la faute de la NSA : après avoir réalisé deux documentaires, sur l’occupation américaine en Irak (My Country, My Country, 2006) et Guantanamo (The Oath, 2010), elle s’est (...)

lire la suite

Inherent Vice

Chose étonnante : l’œuvre du romancier Thomas Pynchon, figure de la modernité littéraire américaine en activité depuis un demi-siècle, n’avait jamais été adapté au cinéma. Œuvre digressif, dense, extravagant, propre à impressionner les réalisateurs mais sans doute ne faut-il justement pas s’étonner que Paul Thomas Anderson, rompu aux enchevêtrements narratifs en tous genres, ait franchi le pas le premier – (...)

lire la suite

La Nuit des morts vivants

Night of the Living Dead

Depuis que la culture pop(ulaire) façonne les produits industriels, les zombies sont invités à la table de la culture de masse aux côtés des super-héros et des personnages de fantasy. Une ressortie de La Nuit des morts-vivants s’impose alors pour saisir combien ce premier film de George Romero a posé certains des grands principes du genre. Car, à l’intérieur du genre d’épouvante, il s’est (...)

lire la suite

Birdman ou (la surprenante vertu de l’ignorance)

Birdman or (The Unexpected Virtue of Ignorance)

Et ce fut donc Birdman. Contre toute attente, alors que les pronostics désignaient Boyhood grand vainqueur de la cérémonie des Oscars, le film d’Alejandro González Iñárritu a remporté les deux prix les plus convoités de la soirée, ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Une victoire étonnante pour ce curieux portrait d’une ancienne gloire d’Hollywood reléguée dans les bas-fonds de Broadway, qui (...)

lire la suite

Polyester

L’hystérique Docteur Arnold Quackenshaw nous révèle un procédé révolutionnaire pour lequel les producteurs de Polyester n’ont pas hésité à exploser le budget du film : l’odorama. À la fin de l’exposé, il présente fièrement le graal, fruit d’années de recherche, que tient également chaque spectateur dans la salle : la fameuse carte à gratter qui lui permettra de sentir les odeurs en même temps que les (...)

lire la suite

Sonate d’automne

Höstsonaten

L’impensable Tous les grands cinéastes ont trouvé leur manière personnelle d’en finir avec la narration, c’est-à-dire de la réinventer : Godard par la logique musicale ; Pialat en se fichant éperdument, dès L’Enfance nue, des transitions et des enchaînements ; Bergman en faisant déborder le présent sur ses deux côtés, passé et futur, alors rapidement annexés comme ses extensions naturelles. Puissance (...)

lire la suite

Sorties de la semaine

  • critique du film Chelli
  • critique du film Citizenfour
  • critique du film Inherent Vice
  • critique du film L'Art de la fugue
  • critique du film La Nuit des morts vivants
  • critique du film Le Cercle
  • critique du film Le Grand Musée
  • critique du film Retour à la vie
  • critique du film Snow in Paradise